samedi 24 août 2013

projet VPC-32

C'est à la fin des années 70 qu'on a vu apparaître sur le marché les premiers ordinateurs personnels avec un clavier et un interpréteur BASIC, tel que les Apple II, TRS-80 , Commodore PET. Ces premiers ordinateurs personnels utilisaient des microprocesseurs 8 bits tel que les MOS Technologies 6502, Zilog Z80 et Intel 8080. L'acronyme PC (Personnal Computer) est entré dans le langage courant quelques années plus tard avec le premier IBM-PC. Ces ordinateurs coûtaient chers, en dollars constant le TRS-80 vaudrait aujourd'hui plus de 1200$. Considérant ses faibles capacités c'est ridicule par rapport à ce qu'on pourrait faire avec la technologie d'aujourd'hui.

De nos jours il est possible de fabriquer soi-même son propre ordinateur qui aurait des capacités supérieures à ceux de cette époque pour moins de 50$. Mon projet VPC-32 (Very Personnnal Computer 32 bits) a pour but de fabriquer un ordinateur à très faible coût mais avec des capacités égales ou supérieures à celle du TRS-80 modèle 1 en utilisant un minimum de composants de la technologie moderne. voici un diagramme bloc de l'ordinateur que j'envisage.

Ce diagramme ne représente que l'idée initiale et pourrait évoluer en cours de chemin. A l'époque les programmes étaient enregistrés sur des cassettes audio ou au mieux sur des disquettes 5-1/4" simple face d'une capacité de 170Ko. Le VPC-32 aura quand à lui un lecteur de carte SD, plus rapide et avec une capacité de stockage représentant plusieurs milliers de disquettes.

Donc pour fixer les idées voici les caractéristiques du VPC-32 tel qu'envisagées à ce moment-ci.

  • Microcontrôleur 32 bits PIC32MX150F128B (DIP-28).
  • 1 clavier PS/2 pour la saisie.
  • 1 interface RS-232.
  • 1 sortie vidéo NTSC Blanc/Noir.
  • 1 sortie audio monophonique (PWM).
  • 1 lecteur de carte SD.
  • Affichage texte 28 lignes de 53 caractères.
  • Affichage graphique 320x230 B/N.
  • Un éditeur de texte simple.
  • 1 interpréteur moderne (pas BASIC), FORTH?, PYTHON?, LUA?, AUTRE...

Je vais utiliser le moins de composants possible et ce seront des composants en format pour montage à travers trou de sorte que n'importe quel amateur pourra le fabriquer sur une carte de prototypage à grille de 100mil. Il sera alimenté à 3,3Volt (3,0-3,6Volt). Il pourra donc être alimenté par 2 piles AA ou CC. J'ai choisi le PIC32MX150F128B car c'est le modèle de PIC32MX disponible en DIP-28 qui possède la plus grande capacité mémoire. 128Ko de flash et 32Ko de RAM. La mémoire vidéo à elle seule occupera 9200 octets.

Donc à l'allumage de l'ordinateur la console va présenté l'invite de commande du langage choisi (à déterminer) et l'utilisateur va entrer du code et des commandes en interactif ou lancer l'éditeur de texte.

Je vais présenter une série de chroniques au fur et à mesure que le projet va évolué. Puisque ces derniers temps j'ai travaillé beaucoup sur la génération de signal vidéo NTSC je vais commencer par ça tandis que c'est frais en mémoire.

A cette époque la mémoire FLASH n'existait pas encore et le langage 'C' n'était pas répandu comme aujourd'hui. Le système d'exploitation était entièrement écris en assembleur et inscris dans une mémoire ROM, il n'était donc pas question de flasher une nouvelle version du BIOS(OS). Pour ma part je vais travailler en 'C' en évitant l'assembleur autant que possible.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire